Les élèves de la classe de 1e Bac techno STAV se sont rendus dans la région de Péronne pour étudier ce territoire à travers 4 visites pour appréhender l’histoire, l’environnement naturel, l’agriculture de cette région. Ils nous proposent un compte-rendu de ces visites.

Jeudi 28 avril :

  • Visite d’Agro-Transfert à Estrées-Mons. Puis nous nous sommes rendus sur le terrain pour observer :
  • C’est une structure financée notamment par l’Europe, l’INRA, le Conseil régional, la Chambre d’Agriculture qui conduit des projets d’innovation dans le domaine agricole. En salle, une étude sur le tassement des sols nous a été présentée.
  • le matériel de désherbage mécanique,
  • un terrain d’essai écophyto : champ de blé avec bandes enherbées et rotation des cultures, et
  • la plateforme Biomasse où nous avons vu que des cultures pérennes comme le miscanthus et le taillis à très courte rotation peuvent être bénéfiques pour l’environnement et procurer un revenu à l’agriculteur.

 

  • visite de l’Historial de la Grande guerre à Péronne 

 

  • Nous avons découvert les équipements utilisés par les différentes armées pendant la 1e guerre mondiale, quelques anecdotes et des faits historiques. Des vidéos nous ont montré des reportages d’époque, la vie dans les tranchées. Quelle horreur la guerre

 

  • Mardi 3 mai :

 

  • visite d’une ferme à Bayonvillers : la ferme de Sylvain Deraeve et Inès, sa sœur.
  • Il s’agit d’une ferme bio qui a été convertie en bio il y a 7 ans par leur père. Inès prépare son pain, ses pâtes issues du blé des cultures avant de les vendre au marché, dans une AMAP. Sylvain s’occupe lui-même des cultures : blé, lentilles, etc. 5 ha de haies ont été plantés afin de protéger les champs des traitements conventionnels des champs voisins et pour favoriser la biodiversité. Pour remplacer les herbicides, il utilise une houe rotative et une herse étrille. Il a mis en place une rotation des cultures pour remplacer les apports d’azote par des plantes qui en apportent naturellement. Sans ce dispositif, il aurait épuisé le sol. L’agroforesterie est aussi utilisée sur l’exploitation. Il y a également un élevage ovin. Merci à ces 2 jeunes agriculteurs de nous avoir consacré leur matinée.

Visite sur le terrain du coteau de Frise avec Guillaume Chevalier du Conservatoire des Espaces naturels de Picardie comme guide. Le site garde des traces bien visibles des tranchées de la 1e guerre mondiale. Le conservatoire est une association à but non lucratif qui sert à connaître, protéger, gérer et valoriser le patrimoine naturel. Notre lycée est en partenariat avec le Conservatoire pour notre élevage de vaches nantaises qui pâturent des terrains du côté de la Chaussée Tirancourt. Le conservatoire recherche des éleveurs qui veulent bien faire pâturer leurs troupeaux sur leurs terrains pour assurer le débroussaillage. Le site que nous avons visité fait partie du Réseau Natura 2000 : le Syndicat de la Vallée des Anguillères porte le projet de sauvegarde de cette moyenne vallée de la Somme et le Conservatoire est leur conseiller scientifique.