L’exploitation agricole du Paraclet est de type polyculture-élevage.

Rouge_Flamande_-_Florent_Piedanna
Rouge Flamande
Holstein_heifer
Prim’Hoslein

L’exploitation agricole du Lycée du Paraclet, située sur deux sites distancés de 35 km, s’étend sur 200 Ha au cœur de la Somme. Le premier site, annexé au lycée avec 130 Ha est destiné aux productions végétales typiques du territoire telles que du blé, de la pomme de terre fécule, du colza, du pois, de la betterave sucrière ou encore de l’ensilage de maïs. Ces productions (maïs ensilage, pailles de pois, colza et blé, pulpes de betteraves) sont conduites en « Non labour » et valorisées par le troupeau laitier.

Ce troupeau est composé de 37 vaches laitières avec 2/3 de race Prim’Holstein et 1/3 de race Rouge Flamande fournissant un quota annuel de 300 000 litres de lait valorisé par la laiterie Sodiaal. Une partie (1/3) des apports azotés est issue du compostage du fumier de bovin.

 

Dans un modèle très différent, le second site répond plus à des enjeux environnementaux et sociétaux. En partenariat avec le Conservatoire des sites naturels de Picardie, un troupeau de vaches Nantaises (37 têtes) défriche les 70 ha de terrains marécageux ce qui permet aux grand public (promeneurs mais aussi pêcheurs, chasseurs) de se réapproprier cette zone sans travaux lourds. Un verger conservatoire de variétés anciennes de pommes certifié biologique renforce l’éducation au goût et aux fruits frais des apprenants.

Cet ensemble fonctionne grâce à une équipe salariale de deux personnes à temps plein épaulées par deux apprenants par semaine ainsi que deux autres salariés pour les pointes de travaux.

Le pôle de grandes cultures de l’exploitation annexé au lycée développe un axe important d’expérimentations végétales en mettant à disposition des surfaces au SRAAL et à la FREDON pour leurs essais de terrain. Ces expérimentations comportent plusieurs volets :

  • Essais variétaux en pommes de terre et blé.
  • Essais de Résistance à la Pyrale.
  • Essais de résistance au Mildiou.
  • Essais de pré-homologation de produits phytosanitaires.
  • Essais comportementaux vis-à-vis des intempéries (gel, printemps froid, inondations,…)
  • Validation des modèles informatiques (Seuil de traitement, quantité de matière active).

Sur l’ensemble des surfaces hormis celles de pommes de terre, l’exploitation s’engage en traitements « Bas volume » (15 l/Ha) depuis 8 ans. Elle anticipe ainsi les normes ECOPHYTO 2018 et fournit ses résultats au réseau de fermes de référence. De plus, elle s’engage en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de la Somme à travers le réseau « Blé 80 » (Observation de maladies et parasites, essais de densités de semis, protection intégrée) fournissant ainsi un support privilégié aux BTS Productions végétales du CFPPA du Paraclet.

Ces productions végétales sont de véritables supports pédagogiques pour l’ensemble des apprenants de l’EPL :

  • Comptage de perte au semis, apparition de maladies
  • Confection d’herbiers en adventices concurrentiels
  • Plan de fumure prévisionnel
  • Profils culturaux et reliquats azotés en sortie d’hiver.

En parallèle, le pôle « production animale extensive », plus axé vers le développement du territoire, favorise la réflexion des apprenants à la diversification agricole. Dans un premier temps, la production de viande biologique issue de l’élevage Nantais, proposée en caissettes aux particuliers et à la cantine de l’EPL, ouvre une fenêtre concrète sur la vente directe et sur le développement d’une filière locale territorialisée. De nouveaux ateliers sont en cours de mise en place (magasin en ligne et magasin collectif, productions de porcs fermiers et de volailles fermière de plein air).

Dans le cadre de la future exploitation agricole, un atelier de transformation du lait verra le jour vers 2015/2016.

Le verger biologique est valorisé à travers la dégustation de pommes à couteau à la cantine mais aussi à travers la fabrication de cidre et de jus de pomme. L’ensemble des classes participe activement à la cueillette ce qui permet de fabriquer environ 4000 bouteilles par an.